#Nantes : le prix au kilo de héron s’envole !

Bien entendu la culture ou l’imaginaire n’a jamais de prix, surtout dans ce fief des surréalistes que fût Nantes.

Juste respecter – tant que possible devant l’impondérable – les budgets dans la plus totale transparence financière semble incontournable, nécessaire voir normal.

Nantes a la culture de la culture et de ses investissements : les Allumées et le Voyage à Nantes sous l’égide de Jean Blaise, Royal de Luxe (compagnie de théâtre de rue française, fondée en 1979, à Aix-en-Provence par Jean-Luc Courcoult, Véronique Loève et Didier Gallot-Lavallée)  et ses désormais fameux géants…

Après,  les choix de budgétiser ou voter se font pour chacun(e) paisiblement devant ses responsabilités et engagements!

Gageons que la polémique va enfler ces jours prochains …

Espérant qu’elle ne finisse point en guerre fratricide ou féminicide, les municipales arrivent …

« 

Le budget initial de 35 millions estimé en 2012 n’est plus d’actualité

Des études de terrain et de faisabilité se poursuivent mais tout doit s’accélérer en cette fin d’année. « On attend le vote du conseil métropolitain du 4 octobre pour démarrer la construction d’un premier héron de 2, 8 tonnes et de son bras mécanique, explique Pierre Oréfice. Car, comme l’indiquaient nos confrères de Ouest-France vendredi dernier, une rallonge budgétaire de près de 1, 5 Md’€ a été mise à l’ordre du jour. Elle s’ajoute aux 3 millions déjà utilisés pour les études de ce chantier titanesque. La facture est plus lourde car il faut d’abord construire un héron, indique Pierre Oréfice, directeur des Machines de l’île. Ce sont grâce aux études que sortiront les plans d’exécution. Les études correspondent à la moitié du chantier. Vingt-cinq personnes y ont travaillé durant seize mois. Ce financement permettra de réaliser tous les tests, dont la validation des charges avant d’installer cet oiseau à 32 mètres de hauteur. Les Nantais pourront suivre en direct le chantier en 2021. Ils verront le héron tourner avec son bras mécanique, ses contrepoids. Nous sommes obligés de travailler au sol. On ne peut pas finaliser la structure de l’arbre sans ces essais, il faut que l’on prenne en charge toutes les contraintes .

 »

in

https://www.lesmachines-nantes.fr/wp-content/uploads/2018/10/arbreherons-oct2018.pdf

https://www.ouest-france.fr/pays »-de-la-loire/nantes-44000/nantes-arbre-aux-herons-une-rallonge-de-1-5-m-d-euros-84f4b3a2-e299-11e9-81ae-c95ce9d1605f?utm_source=neolane_po_newsletter-locale&mediego_ruuid=956ed4a6-c9bf-4c62-9674-ad8b86ed371a_8&mediego_campaign=20190930_ef0c5e0b-b5e1-4612-8219-496088f50fa3&utm_content=20190930&utm_campaign=po_nantes_44&utm_medium=email&vid=2665633&mediego_euid=2665633

 

 

dossier de presentation
https://www.lesmachines-nantes.fr/wp-content/uploads/2018/10/arbreherons-oct2018.pdf

 

soleil-l-Kercambre

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s