Monsieur de la cité des congrès de Nantes et des Utopiales

Samedi prochain à la cité des congrès, j’espère assister aux ÉTATS GÉNÉRAUX DE L’IMAGINAIRE bien que inscrit, je ne sais quelle pièce ou document sera nécessaire :un billet, une carte d’dentité, mon avis d’imposition, un certificat de santé certifiant ma normalité pour assister à ce colloque.

J’espère que Jackie Berroyer sera encore là.

Hier vous m’avez refusé l’entrée, j aurais dû vous souligner que je rédigeais un petit blog, que j’étais sur facebook et que …

Mais je me suis bien aperçu que ma démarche était  vaine comme nombre de mes démarches avec la métropole ou la municipalité.

Ah, oui, la prochaine fois que vous  m’inviterez à aller acheter un billet, munissez vous de votre carte de visite afin que je puisse savoir qui vous êtes exactement : directeur de la cité des congrès, président des utopiales, ou les deux comme une confusion des utopies.

Je me moque compètement de vos business touristico-culturels préférant et de loin les utopistes.

A la réflexion, je ne vais pas vérifier si c’est dans le dictionnaire utopiales ?

Bonne continuation pour les utopiales, en espérant qu’en ce temps où l’emploi est si rude vous…

Rassurez vous, ce n ‘est pas la première fois que j ai des incidents avec votre institution La cité des congrès, vos prédécesseurs étant plus « fougueux ou fougueuses » dirons-nous, pour rester courtois.

Là c’était la dernière fois, tant vous êtes épuisants de suffisance.

Devrais-je, et puis non, vous remémorer que vous êtes au service d’une municipalité qui finance cet espace public qui ressemble de plus en plus à un espace privé et commercial.

Mais il est vrai que les mots diffèrent des maux.

J’adresse ce jour lettre  à Madame Rolland et à mon élu de quartier, maire de Nantes relatant mon infinie patience et ma profonde déception devant votre attitude commerciale.

Bref, vous m’avez perdu comme client définitivement bien qu’ayant été extrêment patient

Gildas

 

elephant-500